Vignoble 2017-03-23T15:25:12+00:00

Château de Saurs, le vignoble / © DRLe vignoble du Château de Saurs est planté sur les coteaux qui dominent la rive droite du Tarn. La propriété produisant des Vins d’Appellation d’Origine Contrôlée couvre actuellement 42 ha.

La géologie

Bien équilibrée entre les sols argileux et argilo-calcaires des premiers coteaux apportant finesse et élégance et les sols graveleux et « boulbènes » du bas des pentes apportant charme, fruit et puissance aux vins du Château de Saurs.

Le terroir

Par ses types de sols complémentaires, son exposition optimale des vignobles (plein sud), son microclimat et son ensoleillement exceptionnel, le terroir de Saurs se présente dans le Vignoble Gaillacois parmi les plus favorables pour des vins de haute expression et de raffinement.

Superficie du vignoble

30 % du vignoble du Château de Saurs a plus de 20 ans, ensuite le renouvellement s’est fait par tranches successives de 5 ha avec un rééquilibrage du pourcentage de chaque cépage ; la dernière plantation date de 2016. Le vignoble du Château de Saurs couvre 46 ha de vignes de Gaillac AOC se répartissant en :

6 ha en cépages blancs

  • Mauzac (le plus ancien cépage gaillacois)
  • Loin de l’œil (cépage typiquement gaillacois)
  • Sauvignon

40 ha en cépages rouges

  • Duras (un des plus anciens cépages gaillacois réhabilité depuis 20 ans).
  • Fer Servadou (Braucol)
  • Syrah
  • Merlot
  • Gamay
  • Cabernet Sauvignon

Techniques culturales

Depuis quelques années, dans un souci de qualité, le Château de Saurs cherche à optimiser les techniques culturales par :

  • un enherbement partiel des vignes (mis en pratique en temps réel des techniques de pointe)
  • un effeuillage dés la véraison
  • un éclaicissage manuel des grappes pour ramener leur nombre à l’optimum qualitatif

Depuis le mois d’Aout 2009, le Château de Saurs est en Agriculture Biologique.

VIN BIOA partir du millésime 2012, tous nos vins sont labélisés « VIN BIO ».
« Notre objectif est essentiellement la préservation des sols, de ses nombreux habitants, dans une optique à long terme, afin de laisser à nos enfants, petits enfants, une terre vivante. »